Phytosanitaire

Phytosanitaire

Le phytosanitaire est la discipline agricole qui relève des soins à donner aux plantes. Le phytosanitaire est souvent associé aux produits phytosanitaires qui ont parfois mauvaise réputation chez certains cultivateurs alors qu'ils sont d'enjeux économiques pour la majorité des agriculteurs. Le phytosanitaire est bien toutes les actions visant à soigner les plantes et non un terme réservé à l'industrie chimique.

Il englobe une variété de techniques et de pratiques, y compris l'utilisation de pesticides, d'herbicides et de fongicides pour contrôler les maladies, les parasites et les mauvaises herbes. Il comprend également des méthodes non chimiques, comme la rotation des cultures, l'irrigation et la fertilisation, qui peuvent aider à prévenir les problèmes de santé des plantes avant qu'ils ne se produisent.

L'objectif principal du phytosanitaire est de maximiser la productivité des cultures tout en minimisant l'impact sur l'environnement. Cela peut être un défi, car de nombreux produits phytosanitaires peuvent avoir des effets néfastes sur l'environnement s'ils ne sont pas utilisés correctement. C'est pourquoi il est important pour les agriculteurs de comprendre et de suivre les meilleures pratiques en matière de gestion phytosanitaire.

Anthracnose

L'anthracnose est une maladie cryptogamique qui affecte plusieurs plantes cultivées. Parmi les arbustes fruitiers les plus exposés à cette pathologie, on cite le cerisier, le framboisier et la vigne. Le haricot, la tomate et le pois sont des exemples de plantes potagères sensibles à l'anthracnose. L'anthracnose se nomme aussi parfois « charbon » ou « rouille noire ».

Bupreste

Le bupreste est un insecte qui attaque principalement les cultures de thuya, d'amandier, de chêne, de pin, de genévrier et de poivrier. Ce coléoptère végétarien phytophage est très présent dans les zones forestières et tropicales. Il a été recensé environ 15 000 espèces de bupreste dont 165 en France.

Chancre bactérien

Le chancre bactérien est une bactériose végétale touchant divers arbres fruitiers comme les pruniers, les pommiers, les marronniers et les châtaigniers. Cette maladie de l'écorce est causée par une bactérie du genre Pseudomonas nommé Pseudomonas syringae.

Chlorose

La chlorose est une maladie qui se manifeste par une décoloration plus ou moins prononcée des feuilles. Elle est très fréquente dans les jardins et est la résultante d'un manque de chlorophylle dans les feuilles du fait d'un déficit du mécanisme de la photosynthèse. Ce déficit est dû à une carence dans le sol.

Entomosporiose

L'entomosporiose est une maladie cryptogamique qui atteint particulièrement le cognassier et le poirier. Elle se manifeste aussi sur d'autres espèces végétales comme le photinia, le néflier et l'aubépine.

Fente de croissance

La fente de croissance est une pathologie non parasitaire qui affecte les cultures. Liée principalement à des effets environnementaux et à des pratiques agro-culturales, cette pathologie a des effets négatifs sur la qualité des fruits et des tubercules.

Feu bactérien

Le feu bactérien est une maladie des plantes, très redoutée dans les vergers du fait de son niveau élevé de contagiosité. Cette pathologie n'est pas présente sur tous les continents. Par exemple, on ne la trouve pas en Australie où il y a même des restrictions sur les importations de végétaux étrangers pour justement éviter son entrée. Le feu bactérien affecte principalement les pommiers, les poiriers, les néfliers et les cognassiers.

Maladies des arbres

Jaunisse de l’aster

La jaunisse de l'aster est une maladie chronique et systémique engendrée par un micro-organisme dénommé phytoplasme. Cette pathologie est très fréquente en Amérique, en Asie et en Europe. On la rencontre aussi dans les régions où la température de l'air va au-delà des 32°C. Elle affecte près de 300 espèces végétales issues de 38 familles de plantes dicotylédones. Mais la plupart des cas est enregistrée dans la famille des Astéracées. La jaunisse de l'aster fait d'importants dégâts dans les cultures de carotte.

Flétrissement bactérien

Le flétrissement bactérien est comme son nom l'indique une maladie causée par différente bactéries, dont on peut citer la clavibacter michiganensis sepedonicus ou la ralstonia solanacearum. Le flétrissement bactérien des légumes peut causer des ravages conséquents sur une culture.

Fonte des semis

Galle

La galle est une excroissance tumorale qui se manifeste sur les feuilles, les fruits ou les tiges de plusieurs plantes. Il en existe plusieurs types. La galle est aussi appelée cécidie.

Maladie criblée

La maladie criblée est une maladie cryptogamique qui affecte particulièrement les cerisiers et les abricotiers. On l'appelle aussi « corynéum » en référence au genre de champignon qui en est responsable. La maladie se caractérise principalement par l'apparition sur les feuilles de points violets qui se transforment ensuite en trous. Ce criblage spécifique a valu à cette maladie le nom populaire de « coup de fusil ».

Fusariose

La fusariose est une maladie dont les symptômes sont couramment visibles sur une multitude de végétaux. Elle est causée par une diversité de champignons décomposeurs dont la majorité est du genre fusarium. Cette pathologie entraine, après quelques années, la mort de la plante qui en est atteinte.

Mildiou

Le mildiou est une maladie cryptogamique très dangereuse qui prend des proportions épidémiques dans des cultures de haute importance économique comme la pomme de terre, la tomate et la vigne. La pathologie a même causé une grande famine de 1845 à 1849 en Irlande, en détruisant des cultures entières de pomme de terre. Le terme mildiou vient de « mildew », un mot anglais qui signifie moisissure.

Fumagine

La fumagine est une maladie cryptogamique se reconnaissant principalement par l'apparition d'une moisissure noire. Plusieurs espèces végétales en sont affectées et cette pathologie engendre des récoltes de mauvaise qualité. Les camélias, les lauriers-roses, les rhododendrons, les hortensias, les oliviers et la majorité des agrumes sont des exemples de plantes très exposées à la fumagine.

Gommose

La gommose est une maladie qui se répand le plus souvent sur les arbres du genre Prunus, dont les abricotiers, les cerisiers et les pêchers. On l'observe aussi sur plusieurs agrumes. La gommose entraine l'écoulement d'une gomme gluante qui n'est généralement pas dangereuse pour le sujet. C'est pourquoi dans un certain sens, elle n'est pas considérée comme une maladie car sa manifestation est en réalité un moyen de défense de l'arbre lorsque celui-ci subit une agression extérieure. Cependant sa survenue cache très souvent la présence d'un agent pathogène opportuniste.

Moniliose

La moniliose est une maladie cryptogamique très fréquente sur les arbres fruitiers. Et presqu'aucune espèce de la famille des Rosacées n'échappe à la maladie. On compte parmi les plus sensibles le pommier, le cerisier, le poirier, le cognassier et l'amandier.

Plantes adventices

Les plantes adventices poussent et prolifèrent aux endroits où on ne souhaite pas les voir. Elles ne soient pas forcément de mauvaises herbes. Certaines plantes adventices peuvent être des herbes néfastes aux cultures tandis que d'autres peuvent plutôt être des plantes utiles mais devenues nuisibles parce que poussant dans des lieux où elles ne sont pas attendues. La notion de « plantes adventices » n'est pas un terme botanique en tant que tel mais plutôt une approche anthropocentrée. Le développement de ces plantes est souvent dû à une perturbation des écosystèmes.

Oïdium

L'oïdium et une maladie cryptogamique survenant sur plusieurs plantes cultivées et causée par une grande variété de champignons. La plupart de ces parasites appartiennent à la famille des Erysiphacées. On l'appelle aussi « maladie du blanc ».

Parasites agricoles

Tristeza des agrumes

La tristeza est une maladie virale des agrumes transmise par un virus du genre Closterovirus nommé Citrus Tristeza Virus (CTV). La tristeza est la maladie la plupart importante des agrumes au vu des dégâts qu'elle occasionne. Cette pathologie a entraîné la mort de millions d'arbres à travers le monde et elle a rendu des millions d'autres impropres à la production de fruits. Elle doit son nom aux fermiers sud-américains. Tristeza signifie « tristesse » ; appellation tirant son origine du désastre économique qu'elle a occasionné dans les années 30.

Tavelure

La tavelure est une maladie qui s'attaque aux arbres fruitiers en général et au pommier en particulier. C'est même l'une des principales affections survenant sur cet arbre, en plus de la moniliose et de l'oïdium. Cette pathologie est à craindre car elle peut anéantir une récolte à 100 %.

Pourriture grise

La pourriture grise est une maladie cryptogamique sévissant sur plusieurs fruits et sur certains légumes et fleurs. Appelée aussi botrytis, la pourriture grise est très redoutée des jardiniers car elle est préjudiciable à l'esthétique de la plante et peut détruire toute une récolte. Le champignon responsable de la pourriture grise est à la base de la pourriture noble, qui correspond au développement volontaire et surveillé de la maladie en vue d'obtenir des raisins plus riches en sucre, qu'on recherche particulièrement pour la fabrication de vins liquoreux.

Taches foliaires

Les taches foliaires attaquent les feuilles des végétaux lors de la survenue de maladies provoquées par des champignons. C'est généralement pendant la période hivernale qu'apparaissent ces taches qui sont communes à presque tous les végétaux. Plusieurs plantes sont particulièrement sensibles aux taches foliaires dont les chênes, les betteraves les rosiers et les hêtres. Leur développement est souvent considéré comme un complexe de maladies.

Pourridié

Le pourridié est une maladie cryptogamique également appelée « carie des racines ». Elle se signale généralement sur les végétaux ligneux qui subissent l'attaque d'un champignon parasite au niveau de leurs racines. Les pommiers, les oliviers, les figuiers, les noyers et les mûriers sont les principaux arbres fruitiers atteints par la maladie. Concernant les plantes ornementales, le cyprès et les lilas font partie des plus exposées. Le nom « pourridié » vient de « poiridier », un mot provençal qui veut dire « pourriture ».

Ramulariose

La ramulariose est la maladie phare des betteraves sucrières. Elle survient le plus souvent dans les climats humides, particulièrement lors des étés frais et pluvieux. La Normandie, la Picardie et le Nord de la France sont les régions les plus exposées à la ramulariose. Cette maladie entraine une réduction de la teneur en sucre de la betterave qui peut être de l'ordre de 10%.

Pourriture du collet

Le collet, cette partie de la plante qui est circonscrite entre la tige et les racines, peut être en état de décomposition sous l'action néfaste de divers agents pathogènes. Cette pourriture du collet est manifeste au niveau de la pomme de terre lorsque la plante est affectée par des micro-organismes nuisibles, notamment des champignons.

Pourriture des racines

Causée par le microorganisme Phytophtora, la pourriture des racines est une maladie qui peut toucher plusieurs végétaux dont les rhododendrons, les ifs, les azalées et plusieurs conifères d'ornement. Lorsqu'une plante en est atteinte, il est difficile voire impossible de la contrôler. C'est pour cette raison que sa lutte repose essentiellement sur l'adoption de mesures préventives.

Rouille

La rouille est une maladie fongique des plantes causée par le champignon du genre basidiomycète.

Teigne

En phytopathologie, la dénomination « teigne » renvoie à des insectes ravageurs de grains secs (tels le maïs) et destructeurs de légumes comme le poireau, l'oignon et le chou. Ces lépidoptères font des larves qui deviennent des chenilles et des papillons à l'âge adulte. Le papillon Acropiolepsis Assectella qui s'attaque aux oignons et principalement aux poireaux (d'où son nom de teigne ou ver du poireau), la plutella xylostella qui détruit les choux et la pyrale des fruits secs sont des exemples de teignes.

Xanthomonas

Le xanthomonas est une catégorie de protéobactéries qu'on trouve dans plusieurs espèces. Celles-ci s'attaquent aux plantes et provoquent une diversité de maladies. Les espèces de xanthomonas font l'objet de plusieurs études car elles affectent des cultures représentant de gros intérêts économiques dans le monde. Les plantes du genre prunus sont très sensibles à ces bactéries. Ainsi les pruniers, surtout les espèces japonaises, les abricotiers et les pêchers sont fréquemment affectés par les xanthomonas. Ces bactéries se signalent aussi sur les cerisiers, les amandiers et les merisiers, même si ces derniers cas sont généralement moins alarmants. Au total, on dénombre plus de 120 espèces monocotylédones et 268 espèces dicotylédones pouvant être attaquées par les xanthomonas.

Virus de la mosaïque

Sur tous les continents et quelle que soit la nature du climat, plusieurs cultures, dont celles de la courgette, du concombre et de la pastèque, peuvent être affectées par le virus de la mosaïque. On le rencontre aussi bien en culture de plein champ qu'en culture sous abri.

Viroses végétales

Les viroses constituent une réelle menace pour les cultures maraîchères et horticoles de nombreuses régions du globe. L'on recense à l'heure actuelle plus d'un millier de phytovirus, qui parasitent une grande diversité de végétaux.

Maladies des plantes

La phytopathologie est la science qui étudie les pathologies végétales ainsi que les réponses à apporter à ces maladies des plantes. L'organisme des végétaux tout comme celui des animaux peut être sujet à de nombreux maux, qui peuvent nuire modérément ou sévèrement au rendement de ces plantes.

Comment multiplier des semences ?

Comment lutter contre les noctuelles potagères ?

La Passerage des champs est-elle cometible?

Quels sont les effets positifs des gastéropodes sur les plantes ?

Le tristeza des agrumes est-il présent en Algérie ?

Quelles sont les stratégies biologiques de lutte contre la gommose ?

Peut-on boire l'eau de cuisson des pois gourmands?

Comment diagnostiquer la fusariose vasculaire de la tomate ?

Quand les charançons du maïs attaquent-ils les grains en développement ?

Comment multiplier la Vigna radiata?

C'est qoui le gonflement de rameaux

Quelle est la différence entre Xanthomonas citri et la tavelure sur les agrumes ?

Quelle est l'origine du pathogène puccinia sorghi?

Peut-on consommer les graines d'amarante crues ou faut-il les cuire ?

Peut-on utiliser l'eau de cuisson des pois gourmands ?

Quel est l'agent pathogène responsable de la fusariose du maïs ?

La description de la cochenille

Qu'est-ce qu'une semence sélectionnée de survivance exemplaire?

Quels sont les symptômes de la rouille du framboisier?

Datura pour contre la bronchite asthmatique?

Quel microorganisme lutte contre la pourriture brune du cacao?

Quelle est la taille du virus ACMV?

Comment se transmet le flétrissement bactérien du riz ?

Quelle est la taille du virus responsable de la mosaïque du manioc ?

Le maïs atteint d'anthracnose est-il comestible ?

Pourquoi mes petits pois ne mettent pas de radicelles et dépérissent-ils ?

C'est quoi l'agent causal de la fusariose vasculaire

Barbarée intermédiaire : comestible ?

Où devons nous choisir les semences ?

Pourquoi les mineuses laissent des dépôts blancs sur les feuilles et branches ?