Teigne de l’oignon

Teigne de l’oignon

La teigne de l'oignon, mieux connue sous le nom de teigne du poireau, est un insecte ravageur qui a déjà été repéré en Afrique, en Asie, au Canada et en Europe. Son nom scientifique est Acrolepiopsis assectella. Cet insecte s'attaque particulièrement aux espèces de la famille des Alliacées dont l'oignon, le poireau, l'ail, l'oignon vert et l'échalote. Il faut noter que c'est dans les cultures de poireau que ce ravageur a été détecté pour la première fois, c'est d'ailleurs pourquoi on lui a attribué le nom de teigne du poireau. Dans certaines régions d'Europe, il a été constaté des taux d'infestation avoisinant les 40%.

Cet insecte appartient à la famille des lépidoptères. Il apparait généralement dès le mois d'avril à la faveur des températures clémentes. Lorsque la teigne de l'oignon atteint le stade adulte, il a la taille d'une petite noctuelle avec comme couleur principale le brun rougeâtre. Au milieu des ailes de l'insecte, on aperçoit une marque triangulaire blanche. Celles postérieures, de couleur gris clair à noir, sont très frangées. Une fois dépliées, ces ailes atteignent entre 12 et 15 mm.

Mais la noctuelle en elle-même fait entre 5 et 7 mm de longueur. Les œufs pondus par l'insecte affichent un blanc iridescent, ont un diamètre de 0,4 mm et sont pratiquement indétectables à l'œil nu. Les larves qui en sortent ont une couleur vert jaunâtre, sont dotées d'une capsule céphalique brun pâle et laissent voir 8 petites taches grises au niveau de chaque segment abdominal.

Cycle de la teigne de l'oignon

C'est sous sa forme adulte que la teigne de l'oignon passe l'hiver. L'odeur de la femelle attire le mâle pour l'accouplement et la ponte a lieu de 2 à 3 jours après, lorsque les températures tournent autour de 25°C. Les femelles déposent leurs œufs la nuit sur les feuilles de l'oignon. On peut en compter entre 100 et 250 par femelle.

Nuisibilité des teignes de l'oignon

Une fois que les chenilles sortent, elles se mettent à creuser des galeries dans les feuilles du centre et, à force de les grignoter, leur donnent un aspect lacéré. Si les conditions sont défavorables, les dégâts peuvent être mineurs. Mais dans le cas contraire, on constate un vieillissement accéléré de l'oignon. En outre la croissance de la plante est ralentie et le feuillage se décolore. La conséquence c'est l'impossible commercialisation des oignons récoltés. En cas d'attaques sévères, la plante peut pourrir entièrement. Il est bon de savoir que la première génération des insectes est celle qui provoque plus de dégâts, notamment en cas d'hiver très rude.

Lutte contre la teigne de l'oignon

La lutte contre la teigne de l'oignon peut se faire de diverses manières. A partir de certaines techniques culturales par exemple, il est possible de ramener les populations du ravageur à des niveaux non dommageables.