Plantes adventices

Plantes adventices

Les plantes adventices poussent et prolifèrent aux endroits où on ne souhaite pas les voir. Elles ne soient pas forcément de mauvaises herbes. Certaines plantes adventices peuvent être des herbes néfastes aux cultures tandis que d'autres peuvent plutôt être des plantes utiles mais devenues nuisibles parce que poussant dans des lieux où elles ne sont pas attendues. La notion de « plantes adventices » n'est pas un terme botanique en tant que tel mais plutôt une approche anthropocentrée. Le développement de ces plantes est souvent dû à une perturbation des écosystèmes.

Les plantes adventices sont de diverses natures. On trouve ainsi des plantes vivaces dont la reproduction se fait de façon végétative, et celles-ci peuvent rester en place pendant de nombreuses années. C'est le cas par exemple du liseron, du chiendent et du tussilage. Les adventices peuvent aussi être des plantes annuelles à reproduction très élevée. On peut évoquer en exemple le coquelicot, l'avoine, l' amarante et la véronique.

Lorsqu'on parle de plantes adventices, il est souvent question de repousses d'une culture précédente apparaissant sur une parcelle où une nouvelle plante est cultivée. Il y a par exemple des cas où on constate des repousses de céréales antérieurement cultivées sur une terre désormais dédiée à la culture du colza, ou encore des repousses de pomme de terre visibles dans des champs qui sont maintenant consacrés à la culture des céréales. Cette explication permet ainsi de comprendre que les plantes adventices peuvent être des plantes comestibles ou médicinales, et donc pas mauvaises réellement.

Nuisibilité des plantes adventices dans les cultures

On considère les plantes adventices comme nuisibles et cela s'explique à plusieurs niveaux. Il y a d'abord la concurrence de l'espace qu'elles font à la plante cultivée. En effet, l'adventice va profiter de l'eau et des nutriments au détriment des vraies cultures. La nuisibilité des adventices se constate aussi en fin de culture. On se rend compte de la dépréciation des récoltes du fait de la présence des graines ou fragments des adventices qui influencent négativement sur la qualité des productions. Les adventices peuvent même être toxiques ou dégrader le goût des plantes cultivées.

Techniques de lutte contre les plantes adventices

La malherbologie est la science qui étudie les techniques pouvant permettre de lutter contre les plantes adventices. Il existe ainsi plusieurs méthodes à appliquer dans le cadre de cette lutte.

Amarante réfléchie

L'amarante réfléchie est une plante adventice appartenant à la famille des Amarantacées. Elle est de la classe des dicotylédones et on la dénomme scientifiquement Amaranthus retroflexus. L'amarante réfléchie est aussi désignée par plusieurs noms vernaculaires comme « chenillée », « langue-de-femme » et « queue de renard ».

Ambroisie à feuilles d’Armoise

L'ambroisie à feuilles d'armoise est une plante dicotylédone de la famille des Astéracées. Appelée scientifiquement Ambrosia artemisiifolia, cette plante fait partie des adventices et est souvent désignée par les noms vernaculaires « herbe à poux », « ambroisie élevée » ou « popina ».

Anthémis des champs

L'anthémis cotule et l'anthémis des champs sont des plantes du genre Anthémis, de la famille des Asteraceae, classées dans le lot des adventices. Elles sont respectivement appelées scientifiquement Anthemis cotula et Anthemis arvensis. Elles portent aussi plusieurs noms vernaculaires comme « fausse camomille », « camomille puante » ou « maroute puante » pour l'anthémis cotule, et « camomille des champs » ou « armaraude » pour l'anthémis des champs.

Barbarée intermédiaire

La barbarée intermédiaire est une plante adventice de la famille des Brassicacées. C'est une dicotylédone dénommée scientifiquement Barbarea nintermedia. Cette adventice est également connue sous les noms de « cassoulette jaune » et « herbe de la Sainte Barbe ».

Ammi élevé

L'ammi élevé ou Ammi majus est une plante de la famille des Apiacées considérée comme une adventice. Elle est de la classe des dicotylédones. On l'appelle parfois « ammi inodore » ou « ammi officinal ». L'ammi élevé à l'état de plantule est glabre et ses feuilles, disposées en rosette, sont alternes. La plantule est brillante, peu vernissée et présente une couleur vert clair. On remarque sur celle-ci un axe hypocotylé court et parfois nul. Ses cotylédons sont étroits et linéaires et ses extrémités sont pointues. Au sommet de la plantule, on aperçoit la première feuille, dont la forme est semblable à une petite main, qui est ovale et dentée. Au niveau de la deuxième jusqu'à la quatrième, le limbe est arrondi ou divisé en segments larges et dentés.

Bleuet

Le bleuet est une plante dicotylédone de la famille des Astéracées. Répondant au nom scientifique de Centaurea cyanus, cette plante est listée parmi les adventices. Elle est aussi désignée par plusieurs noms vernaculaires comme « aubifoin », « casse-lunettes » et « barbeau ».

Brome stérile

Le brome stérile, connu sous le nom scientifique de Bromus sterilis, est une plante monocotylédone de la famille des Poacées. Il s'agit d'une plante adventice également désignée par le nom vernaculaire « avoine sauvage ».

Chénopode blanc

Le chénopode blanc est une plante adventice dicotylédone de la famille des Chénopodiacées. On la désigne par le nom scientifique Chenopodium album. Les noms vernaculaires « anserine blanche », « poule grasse » et « belle-dame » sont aussi utilisés pour évoquer cette adventice.

Chiendent rampant

Le chiendent rampant est une plante monocotylédone de la famille des Poacées. C'est une adventice connue sous le nom scientifique de Elytrigia repens. On peut aussi l'appeler « herbe à deux bouts », « laitue de chien », « blé rampant » ou « trainasse » selon les noms vernaculaires qui lui ont été donnés.

Chardon des champs

Le chardon des champs est une plante dicotylédone identifiée comme une adventice. Elle fait partie des espèces végétales de la famille des Astéracées et est désignée scientifiquement Cirsium arvense. Plusieurs noms vernaculaires, comme « cirse des champs », « caoussido » ou encore « cherdu », sont utilisés pour évoquer cette adventice.

Datura stramoine

Le datura stramoine est une plante dicotylédone de la famille des Solanacées. Son nom scientifique est Datura stramonium. C'est une plante adventice qu'on désigne aussi par plusieurs noms vernaculaires comme « herbe des sorciers », « pomme épineuse » et « chasse taupes ».

Digitaire sanguine

La digitaire sanguine, appelée scientifiquement Digitaria sanguinalis, est une plante monocotylédone de la famille des Poacées. On la classe parmi les adventices. « Grand millet », « sanguinette », « herbe à caille » et « panisse » sont des noms vernaculaires parmi tant d'autres utilisés pour évoquer cette espèce végétale.

Liseron des champs

Le liseron des champs est une plante adventice appartenant à la famille des Convolvulacées. Cette plante est de la classe des dicotylédones et est connue scientifiquement sous le nom Convolvulus arvensis. On peut aussi parler de cette adventice en utilisant les noms vernaculaires « petit liseron », « bertillado » ou « vrillée ».

Lampourde à gros fruits

La lampourde à gros fruits est une plante dicotylédone appelée scientifiquement Xanthium strumarium. Elle est de la famille des Astéracées et est classée parmi les adventices. La lampourde à gros fruits est souvent désignée par de nombreux noms vernaculaires tels que « lampourde glouteron » et « herbe aux écrouelles ».

Mercuriale annuelle

La mercuriale annuelle, ou Mercurialis annua, est une plante dicotylédone de la famille des Euphorbiacées. Elle fait partie des adventices et peut être désignée par plusieurs noms vernaculaires dont « fanousse », « cagarella » et « foirolle ».

Liseron des haies

Le liseron des haies, appelé scientifiquement Calystegia sepium, est une plante dicotylédone de la famille des Convolvulacées. Elle fait partie des adventices et peut être désignée par les noms vernaculaires « grande vrillée », « chemise-notre-dame » ou encore « courréjolo ».

Fleur véronique

Gaillet gratteron

Le gaillet gratteron est une plante adventice dicotylédone de la famille des Rubiacées, avec comme nom scientifique Galium aparine. La plante est aussi désignée par plusieurs noms vernaculaires dont « agafous », « gratte-cul », « prend-main » et « gratteron ».

Matricaire camomille

La matricaire camomille est une espèce végétale de la famille des Astéracées, classée dans le lot des adventices. Elle est dicotylédone et son nom scientifique est Matricaria recutita. La matricaire camomille peut être désignée par les noms vernaculaires « petite camomille » ou « camomille sauvage ».

Folle avoine et avoine stérile

Les avoines sont des plantes monocotylédones de la famille des Poacées. Il y a deux d'entre elles qui sont bien connues comme des adventices, à savoir la folle avoine et l'avoine stérile. Sur le plan scientifique, elles sont dénommées respectivement Avena fatua et Avena sterilis. On peut aussi les désigner par divers noms scientifiques comme « avoine sauvage », « yeot-mellou » et « aigron ».

Géranium à tiges grêles

Le géranium à tiges grêles est une adventice scientifiquement dénommée Geranium pusillum. Cette plante est de la classe dicotylédone et appartient à la famille des Géraniacées. Elle peut parfois « pied de pigeon », « bec de grue » ou « fourchette du diable ».

Géranium disséqué

Le géranium disséqué est une plante dicotylédone de la famille des Géraniacées. C'est une adventice qu'on peut reconnaître dans divers écrits sous le nom scientifique de Geranium dissectum. Elle a aussi plusieurs noms vernaculaires dont « patte d'oie », « pied de pigeon » et « bec de grue ».

Liseron

Le liseron est une plante adventice appartenant à la famille des Convolvulacées. Cette plante est l'une des plus encombrante des jardins. Elle est difficile à éliminer, la meilleur période pour s'en débarrasser est à la fin de l'hiver et au début du printemps, les seuls moment où sa source, ses racines, est facilement détectable. Le travail de la terre assure sa multiplication en de multitudes de souches, il est donc nécessaire de s'en débarrasser avant tout travail de la terre.

Laiteron rude

Le laiteron rude est une plante dicotylédone classée chez les adventices. Elle appartient à la famille des Astéracées et est connue sous le nom scientifique de Sonchus asper. Cette plante est désignée par plusieurs noms vernaculaires dont « laitissou », « cardello » et « laitard ».

Pensée des champs

La pensée des champs est une espèce végétale dicotylédone de la famille des Violacées. Son nom scientifique est Viola arvensis. Cette plante est considérée comme une adventice et peut être désignée également par plusieurs dénominations vernaculaires dont « Pensado », « boked-an-dreinded » ou « biutéto-blanco ».

Passerage des champs

La passerage des champs est une plante dicotylédone de la famille des Brassicacées. Sa dénomination scientifique est Lepidum campestre. La plante est connue aussi sous plusieurs noms vernaculaires dont « bourse de Judas » et « passerage champêtre ». La passerage des champs pousse à des endroits où elle ne devrait pas : on la classe parmi les plantes adventices.

Pâturin annuel

Le pâturin annuel est une adventice de la classe des monocotylédones. Elle appartient à la famille des Poacées et est connue sous le nom latin de Poa annua. Le pâturin annuel est aussi appelé « poil de goret », « famine » ou « pichet ».

Morelle noire

La morelle noire est une plante dicotylédone de la famille des Solanacées. On la considère comme une adventice. A défaut d'évoquer cette plante par son nom commun, son appellation scientifique Solanum nigrum est souvent utilisée, de même que ses nombreux noms vernaculaires comme « Cassis », « herbe à la pourrie » ou « couille-de-coq ».

Moutarde des champs

La moutarde des champs est une espèce végétale dicotylédone faisant partie des plantes adventices. De la famille des Brassicacées, elle est connue sous le nom scientifique Sinapsis avensis. La moutarde des champs est également dénommée par de nombreux noms vernaculaires comme « filettella », « moutardier » et « ravison ».

Panic pied-de-coq

De son nom scientifique Echinochloa crus-galli, le panic pied-de-coq est une plante monocotylédone de la famille des Poacées. Considéré comme une adventice, il est désigné dans certains écrits, par divers noms vernaculaires : « Grand-millare », « Boupeilh » et « panisse » en sont des exemples.

Renouée des oiseaux

La renouée des oiseaux est une plante adventice dicotylédone. Elle appartient à la famille des Amarantacées. Son nom scientifique est Polygonum aviculare. La renouée des oiseaux peut être désignée par de nombreux noms vernaculaires comme « courégeola », « trainasse » et « tire-goret ».

Rumex à feuilles obtuses

Le rumex à feuilles obtuses est une plante adventice de la famille des Amarantacées. Elle est de la classe dicotylédone et connue sous le nom scientifique de Rumex obtusifolius. Le rumex à feuilles obtuses est désigné dans certaines publications par plusieurs noms vernaculaires dont « Arazin », « lengo-de-bisou », et « chou-gras ».

Véronique de Perse

La véronique de Perse est une espèce végétale dicotylédone appartenant à la famille des Amarantacées. Elle est classée dans l'univers des plantes adventices. Sa dénomination scientifique est Veronica persica. Il n'est pas rare de voir certains auteurs l'évoquer en utilisant ses noms vernaculaires tels que « berounicou », « glaziked » et « boyau-de-chat ».

Renouée liseron

La renouée liseron est listée parmi les adventices. Cette plante dicotylédone de la famille des Amarantacées est dénommée scientifiquement Fallopia convolvulus et est connue sous divers noms vernaculaires dont « renouée faux liseron », « liseron noir des champs » ou « vrillée sauvage ».

Ravenelle

La ravenelle, appelé scientifiquement Raphanus raphanistrum, est une plante dicotylédone de la famille des Brassicacées. Elle fait partie des adventices et peut être désignée par les noms vernaculaires « moutarde blanche », « raifort sauvage » ou « pied de glène ».

Sétaire

Renouée persicaire

La renouée persicaire est une plante identifiée comme une adventice. Elle est de la classe dicotylédone et appartient à la famille des Amarantacées. Outre son nom scientifique Polygonum persicaria, on l'appelle « Abiossa », « herbe-aux-crapauds » et « cul-rouge » entre autres.

Véronique à feuilles de Lierre

La véronique à feuilles de Lierre est une plante dicotylédone de la famille des Amarantacées. Elle est scientifiquement dénommée Veronica hederifolia. Cette espèce végétale fait partie des adventices. Elle est souvent désignée par plusieurs noms vernaculaires comme « mourihoun », « véronique-lierre » et « tirasseto ».

Renouée

La renouée est une plante herbacée, elle est caractérisée par un cycle végétatif annuel. Elle est, communément, appelée la renouée des oiseaux, la renouée aviculaire, l'herbe à cent nœuds, la centinode, l'herbe à cochon, la traînasse sanguinaire, l'herbe des Saints-Innocents ou encore l'herbe aux panaris. Elle appartient à la famille botanique des Polygonacées. Elle a pour nom scientifique, Polygonum aviculare. Elle croît dans les champs, les jardins, les endroits incultes ou cultivés, les décombres, les basses-cours, les terrains vagues, tassés ou piétinés, en bordure des rivières et dans les hauteurs jusqu'à 2 300 mètres d'altitude. La période de floraison s'étend du mois de mai au mois de novembre.

Ray-grass d’Italie

Le ray-grass d'Italie ou Lolium multiforum est classée parmi les plantes adventices. Cette graminée appartient à la famille botanique des Poacées et est du genre monocotylédone. On l'appelle aussi « bonne herbe », « yeot-leton » ou encore « birago ».

Vulpin des champs

Le vulpin des champs fait partie des adventices. Cette plante monocotylédone appartient à la famille des Poacées et est dénommée scientifiquement Alopecurus myosuroides. Cette adventice a plusieurs noms vernaculaires dont « Appiccicu », « trompe-bonhomme » ou « blayon ».

Vulpie queue-de-rat

La vulpie queue-de-rat, scientifiquement appelée Vulpia myuros, est une espèce végétale monocotylédone de la famille des Poacées. Elle fait partie des plantes adventices.

La Passerage des champs est-elle cometible?

Peut-on consommer les graines d'amarante crues ou faut-il les cuire ?

Datura pour contre la bronchite asthmatique?

Barbarée intermédiaire : comestible ?

Désherbant sélectif contre le paturin

Morelle noire et fourmi d'argentine

La morelle noire est elle toxique?

Qualités tinctoriales de la renouée persicaire

Bonjour des chevaux ont déclaré des problèmes au niveau de…

Peut-on traiter la sétaire dans l’avoine ?

Qu'est-ce que la Morelle hybride?

Comment identifier les plantes adventices ?

Utilité de la digitaire

Feuilles d'amarante réfléchie comestibles?

Infusion de graines de datura, quel dosage ?

Bien désherber la sétaire verte

Soigner un ulcère avec le rumex

Peut-on confondre la morelle noire?

Quoi planter après la Moutarde ? Colza?