Taches bronzées de la tomate

Taches bronzées de la tomate

Il n'est pas rare de voir sur des tomates impropres à la consommation des taches bronzées. Cela est du à un dangereux virus capable de dévaster une récolte entière.

Ce virus est connu sous le nom de virus de la tache bronzée de la tomate (TSWV). Il est transmis par des insectes, en particulier les thrips, qui se nourrissent de la sève des plantes. Les symptômes de l'infection par le TSWV comprennent des taches bronzées sur les fruits, des anneaux concentriques clairs et foncés sur les fruits et des taches nécrotiques sur les feuilles et les tiges. Les plantes infectées peuvent également présenter un retard de croissance et une déformation des fruits. Il n'existe pas de traitement pour le TSWV, la meilleure défense est donc la prévention. Cela peut inclure l'utilisation de variétés résistantes, la gestion des thrips et la rotation des cultures.

Transmission et agent pathogène des taches bronzées de la tomate

C'est un phytovirus du genre Tospovirus, appartenant à la famille des Bunyaviridae, qui est responsable des taches bronzées, l'une des plus sérieuses maladies virales de la tomate. Il s'agit du Tomato spotted wilt virus ou simplement TSWV, un virus affectant de nombreuses plantes hôtes, dans lesquelles on trouve des plantes adventices, des plantes ornementales et des plantes maraîchères. Sa transmission est le fait de plusieurs insectes piqueurs dont les thrips. Et l'un des plus actifs est le thrips californien appelé Frankliniella occidentalis. Les thrips aiment les climats chauds. Ainsi, ils se signalent le plus souvent en zones méridionales où on voit régulièrement des récoltes de tomates affectées par les taches bronzées.

Symptômes des taches bronzées sur tomate

Une variété de symptômes peut se présenter sur les tomates malades. Et parfois, ces symptômes sont pareils à ceux d'autres maladies, ce qui engendre souvent des confusions. Mais en général, on remarque des teintes bronzées ou brun-violacées sur les jeunes feuilles qui se transforment plus tard en plusieurs petites taches sombres. Les feuilles peuvent aussi s'enroulées. La plante connait généralement un arrêt de croissance qui aboutit au phénomène du nanisme. Cette situation se présente après une infection survenue sur les plants de l'année précédente.

Prévention et lutte contre le TSWV

Il n'existe pas de véritable traitement curatif contre les taches bronzées de la tomate. Les efforts doivent donc être concentrés vers la prévention en luttant contre les invasions de thrips. Les maraichers ayant leurs cultures dans les zones à risque peuvent choisir certaines variétés de tomates qui montrent une résistance génétique au TSWV. A défaut, ils doivent choisir uniquement de plants certifiés. Il est aussi bon de veiller à l'environnement immédiat de la culture et d'éviter le voisinage de serres de tomate. Dans cette lutte contre le TSWV, le virus est considéré comme un parasite de quarantaine et fait l'objet de mesures réglementaires.

Le dessous de mes tomates est noir